La franchise relative à la maladie d'Alzheimer

Publié le par Alain Maigne



Malheureusement, je ne connais que trop les ravages de la maladie d"Alzheimer... auprès du malade et de leur famille. Il est bien que le gouvernement en prenne conscience... au même titre que le cancer ou les maladies génétiques. A mon avis il aurait même fallu s'en préoccuper depuis fort longtemps. Il y a 10 ans, cette maladie était cachée par les familles.. souvent par honte.

Par contre je trouve intolérable que le gouvernement joue encore sur l'émotion des français. Je pèse mes mots en disant que la bande à Sarko fait preuve d'ignominie. En effet, il y a quelques mois... il parlait de franchise... tout simplement. Aujourd'hui, pour faire passer la pilule, il a ajouté au terme de franchise le qualificatif de "cause nationale"

Décidément, Monsieur Sarkosy ... et ses apôtres en manquent vraiment.... de franchise... à l'égard des français. Je crois aussi que beaucoup de familles déjà éprouvées par cette maladie vont se sentir culpabilisées par cette mesure de soit-disant "solidarité". Quand cesserons nous en France de cataloguer malades et "bien portant", retraités et actifs, public et privé etc etc... Je crois que nous sommes partis vers une spirale infernale et exponentielle voulue par notre chef de l'état...qui risque de nous mener vers de sombres jours...comme ceux de 1789 ou plus récemment 1968...

Commenter cet article

Alain Maigne 30/09/2007 22:41

Cathy,  je comprends votre malaise et ce sentiment d'injustice face à ce classement des maladies en cause nationale. Sarko, une fois de plus catalogue, classe et note en fonction de son humeur du jour. Votre affection n'est pas moins importante que la maladie d'Alzheimer.... Elle est différente et mérite que la recherche et, l'état  oeuvrent pour aider financièrement et moralement les personnes comme vous qui mettent la main à la poche... pour garder une certaine autonomie. Il n'est pas normal que la société française laisse de côté certaines maladies.

Cathy 30/09/2007 19:11

Je suis ravie pour les malades et leur famille.Ayant une maladie rare je vis mal que celle ci ne soit pas cause nationale et qu'au lieu de financer la recherche sur la spondylarthrite je doive payer encore un peu plus lors de mes soins.Encore une fois, heureuse pour eux, en esperant qu'un jour ce soit pour moiMerci pour cet article

Alain Maigne 18/09/2007 12:34

Beacoup d'humour dans votre commentaire. Me prendriez vous donc pour un militaire issu du même régiment  que le chevalier d'Assas ... assassiné le 15 octobre 1760 ? Si tel est le cas, j'en suis flatté....  Pourriez vous m'éclairer sur l'analyse que vous faites de l'agitation Sarkozyste. En avez vous assez de Sarkozy ? Ne serait ce pas  aussi une allergie aux "agités"?La Montagne ? Vous l'avez bien sur deviné puisqu'il  s'agit du quotidien diffusé dans le Massif Central .

papa de Lili 17/09/2007 17:40

Je ne suis pas assez au courant de la "res publica" au sens latin de la chose pour apprécier le bien fondé de votre article! Toutefois je dois reconnaître que j'en ai un peu assez de l'agitation sarkoziste! Il faut en toutes choses "savoir modestie garder!" ce qui n'est pas le cas aujourd'hui!. Amitiés. P.S Je vois que vous parlez de "La Montagne"; Feriez -vous parti du régiment d'Auvergne ou s'illustra le Chevalier d'Assas?