La lettre de Guy Môquet

Publié le par Alain Maigne

Je m’interroge sur la volonté de Monsieur Sarkozy de faire lire aux lycéens la lettre que Guy Môquet, résistant communiste de 17 ans avait écrite à sa mère avant d'être fusillé par les nazis.  Est-ce une bonne initiative ou une tentative de récupérations politique ?

 

Il est difficilement compréhensible que notre chef de l’état se réfère  à Jaurès (fondateur du journal L’Humanité), Danton (qui fut le principal artisan de la journée du 10 août 1792), Blum (qui constitua un gouvernement du front Populaire)  ou Môquet qui avaient des convictions autres que celles de notre Président actuel. Il n'est pas certain que ces héros auraient adhéré à la politique libérale de Monsieur Sarkozy.

Il sait très bien jouer de la sensibilité des français. De plus il ne cesse de mettre en avant les notions de courage et de sacrifice. Serait ce un moyen de nous préparer à des lendemains qui déchantent ? Voudrait il nous faire croire qu’il serait capable de payer de sa vie pour sauver la France ? La lettre qui va être lue à l’initiative de Monsieur Sarkozy, ne ressemble t elle pas à « Maréchal nous voilà » que les enfants chantaient lors des années 40…. et le maréchal ne serait ce pas … implicitement Sarkozy ?

 

L'histoire a souvent démontré que l'on attachait plus d'importance au contenant qu'au contenu. Monsieur Sarkozy, par un geste symbolique et démagogue, a été le premier à s'approprier cette lettre ... relayé ensuite par l'ex futur secrétaire d'état de la Jeunesse et des Sports...Bernard Laporte. 

Très objectivement, laissons en paix la mémoire de Guy Moquet qui a donné sa vie comme tant d'autres, pour la liberté. Le respect se cultive plus souvent dans le silence, dans l'anonymat que dans la médiatisation. Je  suis  convaincu que Guy Moquet aurait refusé que son courrier très personnel soit lu à des millions de citoyens... 

Réfléchissons sur l'utilisation de la lettre intime de Guy Môquet par le chef de l'état. Pour cela je vous invite à méditer sur la citation de la Baronne de Stassard.
"Un livre de morale est comme une boutique de friperie : l'auteur" (en l'occurence Nicolas Sarkozy) "y étale souvent les pensées d'autrui, mais il a grand soin de les retourner auparavant."

 

Publié dans Mes propos Blog

Commenter cet article

Alain Maigne 05/10/2007 23:36

Anna, rien ne vous a échappé.  Il serait bien lors des prochaines législatives de ne remplacer qu'un député sur deux. Cela ferait des économies. Mon plus grand souhait : que les femmes et hommes de bonne volonté (...mince je tiens  un discours politique) se rassemblent pour l'intérêt commun de nos communes, nos départemenants, du pays et du monde.  

anna 05/10/2007 16:44

Monsieur JOSPIN et toute sa bande, sans oublier la gauche caviar, ont largement contribué, et contribuent toujours au succès de Nicolas Sarkozy. Nous avons bien plus qu'un méro de retard par rapport à lui, mais peut être que c'est le moment de commencer à jouer "collectif"  (c'est la période) et si tous ces messieurs hauts placés arrêtaient un peu de se regarder le nombril, nous pourrions commencer un peu à espérer ! Malheureusement, ils me donnent tous l'impression de n'avoir toujours rien compris ! ou alors quelque chose m'échappe !

Alain Maigne 27/09/2007 22:46

Au papa de Lili. Ne soyez pas pessimiste : vous avez encore, je l'espère encore quelques années... devant vous .... au moins pour raconter à votre petit fils ... les aventures d'un routier... autrement plus intéressantes que celles d'un "névrosé" d'un "râleur", d'un "jamais content" d'un utopiste... qui croit quand même encore ... en l'homme. A propos de figue, elles sont "maison" et ce serait avec plaisir que je vous les ferai gouter si vous passiez chez les "Coujous". Toutefois, je suis convaincu que vous en avez déjà mangées des biens meilleures que les miennes car je fais mes confitures.... "à la louche"

Alain Maigne 27/09/2007 22:36

Pour Anna. Effectivement il y aura des déceptions dans les chaumières ou du moins dans ce qu'il en restera... car nous avons l'impression d'être dépouillé ... enfin d'être plumé. Mais bon 53 % des élécteurs ont fait leur choix : la responsabilité leur incombe à eux.

papa de Lili 27/09/2007 21:08

Vous savez déjà ce que je pense de cette lecture! J'approche du moment ou je n'aurais plus à m'inquieter de ces choses, mais je me fais du souci pour mon petit fils! Alors continuez à crier et soyez de plus en plus nombreux.P.S En dehors de ça: de la confiture de figues, de la vraie faite à la maison, j'en bave...!Amitiés