Impasse...Jospin

Publié le par Alain Maigne

A ce jour je m'interroge où  se situe Monsieur Jospin. Je pense qu'il se trouve dans une situation similaire à celle du titre de son dernier ouvrage : "L' IMPASSE"

En effet, Monsieur Jospin fut un homme respecté et respectable. Il est regrettable qu'il revienne sur la scène politique pour tirer à "boulets rouges" sur Ségolène Royal. En effet, il avait jusqu'a présent l'image d'un homme ayant du charisme. Aujourd'hui, elle est bien ternie car il remet en cause la légitimité de la candidature de Ségolène Royal... qui a été choisie par les militants socialistes...

La défaite n'incombe pas à Madame Royal mais au parti et plus particulièrement à ces éléphants qui n'ont pas accepté qu'une jeune femme leur dament le pion. Pour des hommes qui étaient des partisans de la parité "homme-femme", c'est tout de même un comble.

De quel droit, lui aussi, donne-t-il des leçons de morale à la candidate puisque cette dernière a été présente au 2ème tour alors que notre ancien premier minsitre a été dépassé par Jean Marie Le Pen dès le premier tour en 2002. L'aurait-il oublié ? Peut être est il atteint de la maladie d'Alzheimer (qui est maintenant une cause nationale) ?

Le P.S. n'est plus à un paradoxe près et les querelles incessantes que se livrent les ténors prouvent bien que le parti socialiste n'a de socialiste... que le nom. La base s'éloigne de plus en plus du parti qui commence sa descente aux enfers.... comme celle du Parti Communiste à partir de 1981... quand Monsieur Mitterrand a pris des ministres issus du P.C. au sein du gouvernement Mauroy. Monsieur Sarkozy s’inspire des manœuvres politiciennes de François Mitterrand pour crucifier ses ennemis en les aspirant vers lui. Diviser pour mieux régner : telle est la devise de Nicolas Sarkozy qui n’est pas si éloignée de celle du seul président socialiste qu’aura connu la Vème république.

Le P.S. c’est grandeur et décadence. Par son ouvrage, Lionel Jospin l’a définitivement condamné et c’est lui aujourd’hui qui le mène dans l’impasse. Seul, des hommes neufs, des idées crédibles, permettront de rebâtir une opposition constructive dont la France a bien besoin.

Publié dans Mes propos Blog

Commenter cet article

Alain Maigne 12/10/2007 22:02

Vous le dites, il faut touner la page ... et définitivement. car je crois que Jospin est enfoui dans les ruines du P.S. . Je suis un utopiste et je crois que des femmes et des hommes sensés permettront de bâtit une société ou chaque individu aura se place... quel que soit sa catégorie socio professionnelle, ses origines,  etc...

planeth 12/10/2007 16:42

complètement d'accord avec ce billet, je suis d'autant plus décue que j'ai eu terriblement confiance en lui à une époque..ou l'art de tourner à l'aigre.

Alain Maigne 08/10/2007 10:05

Féat, merci du complément d'information... et je suppose que nous pourrions en ajouter encore. Le sectarisme (et je suis gentil) de Monsieur Sarkozy à l'égard des fonctionnaires, des malades, des chômeurs et surtout des étrangers avec les "tests A.D.N.'" m'effraient. Il est inconcevavable qu'une opposition digne de ce nom ne puisse émerger. C'est la raison pour laquelle, je suis certain que nos socialistes  sont des "nombrilistes". Cela se généralise au niveau des régions et même des communes de moyenne importance....(on pose pour la photo... et puis plus rien... )

Alain Maigne 08/10/2007 09:55

A "papa de lili". je reconnais votre sagesse... liée à votre vécu. Il est vrai que l'histoire n'a retenu ou ne retient que les grands. Je suis convaincu que les hommes qui passent et qui trépassent depuis le milieu de XXème siècle ne laiseront pas un souvenir indélébile.

Alain Maigne 08/10/2007 09:50

Chana, rassures toi, je ne tiens nullement rigueur des lecteurs qui ne souhaitent pas laisser de commentaires "politiques". Nous avons encore le chance d'être dans un pays ou liberté d'expression ou de non expression existe. J'apprécie beaucoup plus les commentaires (quels qu'ils soient) qu'une adhésion à ma philosophie de la vie. A bientôt.