A l'assaut d'une forteresse (ou histoire d'une élection)

Publié le par Alain Maigne

Pour vous mettre en appétit, je vous propose de lire les premiers couplets composés par l'une des mes amies qui a peint... avec doigté le théatre de l'élection municipale de ma commune. 

                  Pamphlet électoral


Voici venu le temps d'élire un nouveau roi.
Le siège devient vacant par l'ancien monarque ,
Qui pour des raisons voilées n'accepte plus l'emploi;
Mais reste à l'affût pour imposer sa charge .

Il choisit son dauphin soigneusement repéré,
Afin de continuer dans l'ombre et le secret ,
L'exercice du pouvoir sans être dévoilé.
Ce qui laisse à penser bien des velléités.

D'un oeil aiguisé , refusant la défaite
Il exige à la cour ses anciens conseillers

......  

pour lire la suite je vous invite à cliquer sur le lien suivant


http://femmequipeint.skyrock.com/



Merci à la belle Ode à qui je souhaite bonne continuation dans la rédaction de si belles fables

Publié dans Malemort... moun païs

Commenter cet article

papa de Lili 28/03/2008 20:55

Alain, excusez-moi de n'avoir pas vraiment répondu à votre retour mais depuis une dizaine de jours je me bats avec mon ordinateur!parfois pas de son où pas d'image où impossible de me connecter où bien la connexion se faisait pour une où deux heures ensuite:''stop''. Enfin mon fiston est revenu  et les choses sont rentrées dans l'ordre. Alors:Les enfants vont bien.J'ai pris Gibson avec moi, je ne pouvais pas l'envoyer en prison!Je ne vais pas trop mal non plus!Donnez moi de vos nouvelles si vous avez le temps. Amitiés.

Tiers état 26/03/2008 17:19

Je vous fais part du commentaire que j'ai laissé sur le blog qu'Alain nous a conseillé à juste titre http://femmequipeint.skyrock.com/ . Ses goûts sont les nôtres. Ode, quel régal. ! La lecture de ce poème a pour mérite de calmer ma colère. Ayant vécu de près la campagne, ballotté de gauche à droite par des sujets peu scrupuleux, je suis bien aise de constater que je ne suis pas le seul à cracher mon venin contre la monarchie.Devons nous nous réjouir de la mise en place de la nouvelle cour ? Je ne le pense pas car le bal risque d'être ponctué de fausses notes dans les prochains mois. Néanmoins les rebelles à qui il a manqué 92 chevaux pour conquérir la forteresse rose de la commune ont montré leur perfidie en lynchant dans la salle d'honneur du château, (dès la proclamation des résultats) un groupe qui avait voulu se démarquer des joutes politiques. Ce lynchage organisé avait d'ailleurs commencé le matin dans la cour d'une école. Le lieu n'était guère choisi car les écoles sont généralement réservées à l'étude des fables de la Fontaine ou à l'instruction civique. Les riverains de Saint Xantin ont donc préféré le régime monarchique au régime totalitaire. C'est un moindre mal !