Politicien... et comédien

Publié le par Alain Maigne

Aujourd’hui, je suis scandalisé par deux événements qui ont marqué ce week end.

 

 

Le premier a été médiatisé.

 

En effet, la finale de la coupe de la ligue Lens Paris a été entachée par le déploiement d’une banderole   « Pédophiles, chômeurs, consanguins: Bienvenue chez les Ch'tis » La presse, la ligue de football, nos gouvernants ont condamné cet acte. Ils ne pouvaient pas faire moins.

Ce qui m’inquiète vraiment c’est le fait que les forces de l’ordre n’aient rien vu passer de ce petit objet  de 25 mètres. Je me pose la question si derrière cette comédie médiatique, l’état, la police ne cautionnent pas ces actes extrémistes qui rappellent étrangement la période noire de 1939 /1945.  En effet, je m’interroge comment une banderole d’une telle taille a pu être introduite dans une enceinte dont l'entrée fait l'objet de fouilles… a priori minutieuses. Pour information, récemment des diabétiques munis d’une seringue et d’aiguille se sont vus interdire temporairement l’accès du stade de France. La police voit les aiguilles (dans une meule foin) mais pas les matraques, ni des banderoles de 25 mètres. Etonnant non ?  

 

Que dire aussi de l’arbitrage qui a volé la victoire aux Lensois. Ne peut on pas penser que l’arbitre avait pour consigne de cautionner une fois de plus les agissements des supporters parisiens (non des fascistes). Peut être avait il peur des représailles parisiennes si la coupe était partie à Lens.

 

 

La deuxième information (moins médiatisée) est que le groupe ArcelorMitta confirmera cette semaine son plan de fermeture partielle de l'usine de Gandrange et le licenciement de 595 personnes... et ce...  malgré les engagements de Nicolas Sarkozy en février qui avait dit que l’état  l'Etat était prêt « à prendre en charge tout ou partie des investissements nécessaires pour maintenir en activité le site », et avait évoqué « un possible scénario de reprise ». 

 

"Nous sommes prêts à faire le nécessaire quel que soit le propriétaire (de l'unité), car notre objectif c'est de garder des usines ouvertes en France parce qu'un pays qui n'a plus d'usines est un pays qui n'a plus d'économie", avait même déclaré le président de la République devant 400 sidérurgistes, à l'issue d'une visite du site de près de 45 minutes le 4 février.  Sidérant non ?

 

Que penser des propos de Madame Lagarde (ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi) qui  a le culot de dire aujourd’hui  que l'intervention de Nicolas Sarkozy a permis aux « syndicats d'avoir deux mois de plus pour proposer des scénarios ». Ne peut on pas penser que ces propos sont à la limite du sadisme auprès des syndicats et du personnel. ?

 

A travers ces 2 évènements qui ont marqué notre week end, je m’interroge sur la vraie personnalité de Monsieur  Sarkozy.

Via le ministère de l’intérieur nous pouvons penser qu’il  « laisse passer » (quoiqu’il en dise) des messages ignobles et ouvertement racistes dans un stade. Je m’interroge si à ses yeux la vie d’un Israélien (propos de la Shoa) n’a pas plus d’importance que celle d’un Tibétain (il demandait à la Chine il y a quelques jours d’avoir un peu de retenue : implicitement cela veut dire beaucoup de chose…).

Via le ministère l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi  on constate que le président de la République ne tient pas ses engagements pour maintenir ses usines en France.

 

 

Vous aurez constaté que nos gouvernants emploient souvent le terme « scénario ».  La preuve est irréfutable  : nos politiques … sont d’excellents comédiens.
Depuis le 6 mai, la France dérive : le dernier scénario du Titanic est en cours de tournage...
!!!  
  

Commenter cet article

papa de Lili 01/04/2008 13:42

Merci de m'avoir donné de vos nouvelles. Il est souvent difficile de s'impliquer dans certaines activités et je trouve que vous avez pas mal de courage.Pour mon toutou je me débrouille, pas simple avec lui et Byron mais que voulez-vous, même donnée à un chien, une parole doit être tenue.A propos de votre article je ne reviendrais pas sur la banderole. Les termes excessifs sont l'oeuvre d'une bande de crétins dégénérés. Espérons que les autorutés parviendront à nettoyer nos stades.Je suis surtout choqué par les propos de Nabotléon! Nous savons maintenant que ses promesses c'est du vent... Je suis surtout affligé de voir que nos politiques ne vivent que dans le mensonge asséné avec assurance en dépit de la réalité: "Le chômage est en baisse!" Oui! avec des emplois supprimés partout, entreprises qui ferment, fonctionnaires non remplacés, hopitaux, tribunaux délocalisés, etc...etc... Quand le Général disait: "Les Français sont des veaux..." je constate qu'il avait raison devant le peu de réaction de mes co(n)mpatriotes!Amitiés Alain, vous avez beaucoup de volonté pour ne pas renoncer.

Loïs de Murphy 01/04/2008 10:42

Je constate avec plaisir que votre blog a repris du service :o)

BBK.mel 31/03/2008 10:56

Concernant le premier évènement, je suppose que la police avait bien vu la banderole, mais ne l'avait pas ouverte pour lire ce qu'il y avait dessus. Je n'ose croire qu'elle ait laissé passer de telles injures impunément.COncernant le deuxième évènement, je ne peux que constater que NabotLéon est vraiment M; Bling-Bling. C'est un crocodile : une grande bouche et de petits bras. Tant pis pour nos usines, de toute manière nous allons offrir du travail à nos soldats à défaut d'en donner à nos siderurgistes : on va renforcer les troupes en Afghanistan !!Et après on s'étonne que les gens ne croient plus en la politique...