Pour un ancien routier...

Publié le par Alain Maigne

Alain, plus connu  chez les bloggeurs sous le nom de « papa de lili » (http://souvenirs-de-routier.over-blog.com/)  est un ancien routier qui nous fait part régulièrement de son vécu, des ses rencontres, de ses surprises… bref… de sa passion. Ses récits sont parfois émouvants, croustillants, durs mais de ses propos émanent une grande sensibilité et une belle philosophie de la vie.

Sa vie s’articule autour de ses enfants (et petit enfant), et de ses animaux. Parfois même... sa demeure doit ressembler à l’arche de Noé !

 

C’est l’un de mes plus fidèles lecteurs et je crois que sans lui, sans ses commentaires, sans ses encoragements, sans son humanisme j’aurai définitivement lâcher la plume.    

C’est avec beaucoup de plaisir que je me permets de lui adresser ce texte mis en musique par l’un des mes amis Michel LACOMBE ( http://www.myspace.com/home19100 vous permettra d'écouter ce compositeur). L’auteur des paroles est Cyril THIOLIERE… chauffeur routier passionné par son métier et la musique… comme quoi les musiciens, les routiers et les rêveurs peuvent "véhiculer" beaucoup de poésie par quelques notes et quelques rimes..

 

               LOIN DE CHEZ LUI

 

Qu’c’est dur le métier de routier
Guetter le moindre mouvement
Du touriste désorienté
Pour éviter l’accident
Quand on est sur la route
On est tous des grands
Mais pour faire le casse croûte
On cherche tous un banc

C’est la vie… la vie d’un … c’est la vie, la vie d’un routier
Comme tous ses amis, il est loin… il est loin d’chez lui.

Assis pour se restaurer
On essaie de prendre son temps
Ecouter les oiseaux chanter
Puis s ‘allonger un moment
La pause c’est important
Fermer ses yeux un instant
Oublier cette matinée
Qui fut certes très chargée

C’est la vie… la vie d’un … c’est la vie, la vie d’un routier
Comme tous ses amis, il est loin… il est loin d’chez lui.

Quant à l’après-midi
Il suffit du soleil
Pour que cette grande envie d’conduire
Retrouve la pareille
Arrive le soir dans le noir
Il reste un peu de tristesse
De ne pas avoir pu voir
Cette famille qu’on délaisse !

C’est la vie… la vie d’un … c’est la vie, la vie d’un routier
Comme tous ses amis, il est loin… il est loin d’chez lui.

Mais arrive le vendredi
Rentrer chez soi pour un routier
C’est retrouver ses petits
Et sa femme tant aimée


Pour Alain, Michel et Cyril... très amicalement






Publié dans Poèmes... en prose

Commenter cet article

Tietie007 17/04/2008 19:29

Bonne soirée !

Alain Maigne 15/04/2008 23:59

J'adore votre métaphore... qui me rappelle les Côtes Bretonnes que j'affectionne particulièrement. En 2 lignes...vous avez tout dit.  

papa de Lili 15/04/2008 23:09

Ne sont pas inutiles nos coups de gueule! Elles semblent bien dérisoire les vagues qui viennent battre la falaise de granit et pourtant, à force, la falaise recule et le fond de la mer est plein de sable... Tant que nous aurons le courage de battre le mur de la bêtise, de la corruption, rien n'est perdu! Amitiés.

Alain Maigne 15/04/2008 19:22

Nous ne sommes pas ici pour nous "complimenter" mais il est vrai que de côtoyer des personnes simples qui partagent notre analyse sur la société évite de se sentir isolé. En effet, je trouve que beaucoup de personnes sont indifférentes et égoïstes. Elles pensent que nos coups de gueule ne servent à rien, que nous ne changerons pas la face du monde et que nous sommes ignares de la réalité économique. Peut être ont -ils raison mais j'ai vraiment l'impression que nous sommes roulés dans la farine (un jour suppression des A.L.D. puis des cartes familles SNCF, puis du remboursement des lunettes, puis mise en place d'un bouclier fiscal, diminution de l'impôt sur le revenu). Il n'y a pas besoin de sortir de St Cyr pour deviner ce que souhaitent nos dirigeants. A vrai dire je crois aussi que nous sommes un peu maso : regardons les résultats des élections italiennes qui laissent un Boulevard à Berlusconi. Berlusconi, Sarkozy... même acabit !!!!  
 
Pour les chansons, je ne pense pas que vous soyez déçus et j’espère que votre fils vous arrangera cela sans tarder.
 

papa de Lili 15/04/2008 12:20

Merci Alain, mais le raconteur de souvenirs ne méritait pas tout ces compliments et vos paroles sont trop gentilles... Je suis content que vous ayez pu me donner les paroles de cette chanson dont nous avions parlé! Pour l'instant, par manque de chance, je ne peux pas voir, ni entendre les vidéos! Fiston m'a promis d'arranger ça à sa prochaine venue... Je vous tiendrai au courant... Amitiés.