Caprice d'état dans la Manche ?

Publié le par Alain Maigne

Cher Nicolas, 

 

Il y a bien longtemps que je n’ai pas pris la plume pour te faire part de mes nouvelles et de mes états d’âme.

 

Tu sais, aujourd’hui je viens te défendre car depuis quelques semaines on n’arrête pas de te casser les pieds.  Tu as bien eu raison de mettre au placard ce préfet et ce directeur de la police qui ont été un peu « manches » pour éviter qu’une bande de voyous te sifflent à Saint Lô. Je ne  comprends pas que ces « terroristes » en puissance  viennent gâcher tes séjours en Province. Que veulent-ils, de quoi se plaignent-ils ? Leur salaire moyen de moins de 1000 € est largement suffisant pour se payer des quintaux de pâtes, de patates et vivre avec 2 enfants dans un F2. Par rapport aux africains qui ne bouffent que 3 kg de riz par mois ils sont bien nantis.  C’est vrai qu’il faut voir "plus malheureux que soi"

   

Tes détracteurs disent à tort que tu fais des "caprices d’état".  Moi je comprends ta réaction. En effet, pendant 6 mois tu as assuré la présidence européenne et tu étais reçu comme un roi par tes amis. A juste titre, tu étais adulé, aimé, applaudi…. et puis du jour au lendemain quant tu es revenu sur terre, ton nouvel auditoire provincial t’a manqué de respect.

 
Nicolas, je ne veux plus que tu te sentes « mal aimé » par tes concitoyens. Pour cela il faudrait changer les mentalités… ou remplacer ce mauvais public qui te hue.

 A l’avenir, lors de tes déplacements, il serait bien que tu envoies des trains de petits écoliers, de petits ouvriers… tous habillés pareil… pour t’applaudir jusqu’à ce que « tendinite s’en suive ». Tu sais il y a des pays qui font çà. Cela nous rappellerait aussi notre histoire contemporaine.  Tu pourrais aussi dire à tes copains de l’U.M.P. …(que tu as été salué dans leur bunker) de venir jouer les aficionados… quand tu voyages… en terre ennemie.  Au fait de qui es tu le président ? Des français ou de l’Union des Marionnettes et des Polichinelles    

 

Il y a quelques semaines tu as envoyé des policiers et leurs chiens pour fouiller les élèves d’un collège dans le Gers. Tu as très bien fait car il est plus facile de fliquer les petits voyous que les trafiquantsde drogue et les pays qui les cautionnent. Les interventions musclées auprès de ces gamins sont un bon entraînement pour les forces de l’ordre qui reviennent ainsi à la caserne… sans dommage corporels (tant pis pour les conséquences psychologiques des collégiens…).

 

J’ai parlé de mon « soutien à toi » à mon papa qui m’a donné un gifle. Lui aussi emploie la manière forte.   Il me dit que j’approuve une « dictature » naissante…  A toi de me prouver … que mon papa a tort  !!!

 

Le petit Robinson 

 

Commenter cet article

chana 24/02/2009 17:28

Je ne commenterai pas car je n'aime pas parler politique mais j'avoue que ton texte est sacrément bien tourné et joliment écrit. Bravo.A bientôt Alain.

Alain Maigne 16/02/2009 22:31

Merci jean Pierre pour ton commentaire humoristique. Malgré les apparences du dernier courrier, le Petit Roboinson a les mêmes valeurs et idées que son papa...

Jean-Pierre 16/02/2009 21:09

Félicitations mon petit Robinson!!!Cà fait plaisir de te lire à nouveau,  tu es bien au courant de l'actualité. Merçi à ton papa qui te permet de naviguer sur le web.

alain ùaigne 08/02/2009 11:39

Dominique je reconnais.... mon manque d'objectivté mais que veux tu... mes propos émanent d'un "petit garçon" qui prépare un petite bafouille.... suite à l'intervention du petit Nicolas. Il a été très bon le 5 février.... tu trouves pas ? A titre personnel, ça serait pas mal qu'il limoge tous les préfets et sous préfets.... cela ferait des économies budgétaires non négligeables.... autrement plus importantes que celles de la supression des enseignants  et du personnel hospitalier (enfin 1 sur 2).Par ailleurs, j'ai bien apprécié ta réponse sur le site de Serge. Cela permet de recadrer le débat (nucléaire, enseignement) de manière très objective.

alain maigne 08/02/2009 11:29

Alain il est vrai qu'il ne nous reste plus que l'humour pour s'indigner contre la politique voulue.... par une majaorité de français en mai 2007. J'en ai revu quelques uns lors de la manifestation du 29 janvier... et je me suis bien marré de les voir... bruler leur idole d'antan.