Les régimes spéciaux ? Commençons par ceux de nos députés!

Publié le par Alain Maigne

Je vous livre quelques éléments d'un article public que m'a communiqué un des lecteurs du   blog.

Saviez vous que pour pour chaque député non réelu les Français devront payer 417 120 €  (soit 60 mois x 6952 €) d'indemnités et qu'à l'issue des 5 ans, ils percevront "à vie" 20 % de ce traitement ?

Alors , faîtes des heures supplémentaires, certes défiscalisées, pour payer la franchise médicale, le forfait hospitalier. Par solidarité nationale nos impôts  financeront les "golden parachutes" de nos députés . soit 5 ans d'indemnité "chômage" ...mais aussi le manque à gagner des cadeaux fiscaux octroyés aux plus aisés.


Mais pourquoi 5 ans ? C'est précisément le temps d'une alternance législative .C'est scandaleux ! Au moment où le gouvernement nous parle des efforts que devront consentir les Français pour réduire la dette publique, il nous cache le train de vie dispendieux de l'Etat.
L'information sur la nouvelle indemnité "chômage" des députés a d'abord été révélée par "Le Canard Enchaîné" du 7 février 2007. Puis reprise et précisée par le Midi Libre le 1er Mars 2007.


Curieusement à part ces deux  médias, silence du côté des télés, radios ou des autres journaux, habituellement toujours prompts à dénoncer les parachutes en or de certains grands patrons (certes avec raison...).Pourquoi pas plus d'écho sur cette affaire ? Sans doute parce que cette loi votée en catimini, l'a été à la quasi unanimité par  nos députés qui parfois  savent parfaitement s'entendre pour s'octroyer quelques "petites douceurs" (comme notamment la  pension de reversion qui diffère de celle des agents de la fonction publique et du privé).

Les indemnités attribuées aux députés ont été définies par l'ordonnance n° 58-1210 du 13 décembre 1958. L'indemnité de base est calculée "par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de l'État  classés dans la catégorie présentement dite hors échelle".


Bien entendu cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle, et l'heureux bénéficiaire de cette jolie rémunération  n'est tenu à aucun engagement quelconque, comme par exemple justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite mensuelle auprès d'un conseiller ANPE, ou d'une activité justifiant cette "aide sociale", bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires. Voilà de quoi crève la République, de la corruption de ses élites, car évidemment aucun parti n'a protesté, vu que tous bénéficieront des largesses de M. Debré  qui a fait un beau cadeau de départ à ses collègues députés.

 

A l'heure du dépoussiérage de nos institutions,  posons nous la question si notre 5ème République ne dérive pas vers un autre régime  !!! J'y reviendrai prochainement.

 

Commenter cet article

Catherine 28/07/2007 14:50

Pour compléter ta source d'information, je te conseille d'aller sur le site de l'Assemblée Nationale, où les indemnités de fin de mandat sont précisées. Les informations qui avaient circulées à un moment donné, indiquant qu'ils percevraient leur indemnité à taux plein pendant 5 ans, font même partie des hoax.
Amitié à toi.

Norbert 22/07/2007 12:40

Cette nouvelle disposition a été effectivement votée dernièrement et porte l'indemnité de "chômage" de 6 mois à 5 ans ; heureux chômeurs ... lorsqu'ils sont députés !La retraite d'un député lui est versé à partir de 50 ans (!) à condition qu'il ai cotisé au moins 5 ans (!) en cotisant le double de ce qu'il devrait cotiser.A quand un alignement du régime des retraites sur celui des députés ?