Quelques réflexions sur le chef de l'état français !!!

Publié le par Alain Maigne

Monsieur Sarkozy nous mène dans le mur. Contre vents et marées il veut faire passer sa réforme sur les retraites alors qu’il n’a jamais n’a jamais souhaité s’avancer sur le terrain du dialogue. Il semblerait qu’il ignore le terme « consensus ». 

 

A cela s’ajoute bien sur le déremboursement de certains médicaments dont la vignette a changé de couleur dès le 1er juillet. C’est ainsi que des milliers de petits français se retrouvent à payer des sommes conséquentes depuis peu. Mr Sarkozy et ses copains ont le culot de dire  que la pression fiscale n’augmente pas. Pendraient ils les français pour des naïfs car même le citoyen lambda sait que l’état

Ø      se  désengage auprès des régions (normal … elles sont de gauche)

Ø      supprime un fonctionnaire sur deux (normal puisque les agents de la fonction publique vote à gauche)

Ø      a supprimé la demi-part pour les personnes veuves qui avaient élevé un enfant…. par souci d’équité à l’égard des couples qui n’ont pas eu d’enfants.

 

Sur ce dernier point n’aurait il pas été plus judicieux et équitable d’accorder une demi-part au veuf ou à la veuve qii reste après le décès de son (sa) conjoint(e) . Mr Sarkozy ne doit pas savoir que les charges de chauffage, d’électricité, d’entretien sont identiques que l’on soit 1 ou 2 personnes. (normal Mr Sarkozy ne se représente pas ce que c'est  de vivre seul avec une pension de reversion de 800 €uros).

 

Pour doper les finances de l’état ne serait pas plus judicieux de revoir le bouclier fiscal, de taxer davantage les revenus financiers que ceux du travail, de rapatrier nos soldats  d’Afghanistan etc etc...

 

A ce jour je m’interroge vraiment sur l’objectivité des français. J’ai vraiment du mal à concevoir que près de 19 millions d’électeurs aient fait confiance à Mr Sarkozy. Comment ont ils pu croire qu’un homme comme lui allait réduire les inégalités, privilégier le dialogue, être le président de tous les français !!!

 

Aujourd’hui il me vient une idée : pourquoi ne pas appliquer les mesures injustes aux seules personnes qui ont voté pour ce fils d’immigré hongrois à qui on pourrait  renvoyer l’ascenseur en disant avec humour « casses toi   p----e    c-n » ?

Commenter cet article

olivia 24/11/2010 22:43



Je m'interroge aussi très sérieusement sur l'objectivité des Français... sur leur bon sens (quoique cette notion puisse être très subjective) mais enfin, que l'on soit de droite ou de gauche,
comment peut-on ne pas s'indigner de voir que l'humain, simplement, perd tous ses droits avec la politique de notre gouvernement, et aussi par les faits et gestes de N. Sarkozy. Je n'ai jamais
été militante. Cependant je suis indignée par les aberrations et les abjections prononcées par notre chef de l'Etat, par son attitude médiocre dans sa fonction qui elle, est pourtant de
taille. L'absence de respect pour les personnes dans ses paroles ("casse-toi pauv'con" à un simple citoyen, "mon intime conviction est que vous êtes pédophile" aux journalistes, la condescendance
et la suffisance perpétuelles...) et aussi dans ses actes et ses décisions, me paraissent totalement indignes de la fonction. Notre chef de l'Etat me désole, je me sens impuissante face à un tel
non-sens. Je me pose cette question de plus en plus souvent "et si il était réélu quand même...?".