Réflexions sur la commémoration du 11 Novembre

Publié le par Alain Maigne

Si certains se félicitent de la volonté de futurs candidats aux législatives de rassembler pour faire de la politique autrement, je suis indigné par  la prestation de Mr Sarkozy pour la commémoration du 11 Novembre.

 

Lors de son discours notre président a décidé de rendre hommage aux victimes de toutes les guerres le 11 novembre. Je conteste cette décision car chaque conflit a son histoire et dans plusieurs décennies personne ne se souviendra de ceux qui ont payé de leur vie durant la guerre de 1939/1945, durant la guerre d’Algérie, d’Indochine et toutes les autres. 

Pour nous faire avaler la pilule le chef de l’état a dit que ces autres dates pourraient faire l’objet de commémoration. En réalité sa décision est de vouloir supprimer un jour férié. Face à la probable dégradation de la cotation de la France (qui va déjà perdu son triple A)  cette volonté était dans les tuyaux depuis de nombreux mois. Il a ainsi trouvé un bien piètre prétexte pour  créer ainsi une nouvelle journée de solidarité.

 

L’élément qui m’a le plus choqué est le fait qu’il se soit servi de 4 enfants de soldats tués en Afghanistan  pour émouvoir le peuple français. Qui est responsable de la perte de leu papa. N’est ce pas notre chef de l’état qui mène la guérilla sur plusieurs fronts dans le monde ?  Que va-t-on y faire dans ces pays alors que nous ne sommes même pas capable de gérer nos problèmes internes ? Quelle insolence Mr Sarkozy d’utiliser ces 4 orphelins pour votre améliorer votre image de marque !.

 

Face à cela je me dis qu’il faudra vraiment que nos futurs candidats aux législatives ou aux présidentielles fassent  de la » « politique autrement ». Il faudra aussi que nous restions vigilants aux discours que proposent ces femmes et ces hommes qui prônent depuis 1974 (date de l’élection de Valéry Giscard d’Estaing) le changement.

Commenter cet article